Thursday, August 21, 2014

L'entraîneur de Brest reste méfiant avant d'affronter l'US Orléans ... - La République du Centre

0 comments

Entraîneur expérimenté, Alex Dupont est revenu à la tête du Stade Brestois la saison dernière. Il ne cache pas ses ambitions mais aussi son respect pour l'US Orléans, avant le match de demain, au stade de La Source. Toujours avec son franc-parler.



Entraîneur expérimenté, Alex Dupont est revenu à la tête du Stade Brestois la saison dernière. Il ne cache pas ses ambitions mais aussi son respect pour l'US Orléans, avant le match de demain, au stade de La Source. Toujours avec son franc-parler.


n Avec une victoire (Clermont) et deux nuls (Niort et Angers), êtes-vous satisfait de votre début de saison ? Oui, c'est bon dans le contenu, un peu moins au niveau des points. Il nous manque les deux que l'on aurait dû prendre contre Angers car on fait vraiment une excellente production.


« Il y a eu

des fleurs

mais pas

de cadeaux ! »

n Vous êtes donc à la hauteur de l'étiquette d'équipe ambitieuse souvent collée à Brest en début de saison… On a gardé une bonne base de l'effectif. Ça aide beaucoup pour bien démarrer. Après, il faut tenir la route. La saison dernière, on avait fait un championnat à deux vitesses. La première partie n'avait pas été très bonne mais sur le retour, on est à la première place avec Caen. On est donc sur une dynamique.


n Peut-on vous placer parmi les favoris ? Dans ce championnat encore plus homogène que les saisons passées, personne ne peut dire qui va monter et qui va descendre aussi. Disons que l'on fait partie des quinze favoris ! On veut jouer pour monter mais est-ce que l'on y arrivera ? Le but, c'est d'abord de pérenniser le club en L2.


n Comment abordez-vous ce match contre l'US Orléans ? Orléans, c'est l'équipe de ce début de saison. Mais ce n'est pas une surprise pour moi. On n'est pas champion de National par hasard. Cela veut dire qu'il y a de la qualité et du travail. En plus, l'effectif a peu bougé. Il y a donc du dynamisme, de l'enthousiasme, de la fraîcheur aussi. J'ai vu le match contre Sochaux et j'ai lu le rapport de celui contre Auxerre, c'est costaud.


n On a fouillé les archives et on a retrouvé une trace de votre venue au stade de La Source. Est-ce que vous vous en souvenez ? Attendez… Oui, je crois… J'étais entraîneur de Dunkerque. Je ne sais plus l'année exacte mais je crois que l'on avait fait 0-0, non ?


n Exact, c'était en 1991-1992. Oui, la dernière saison d'Orléans chez les pros. Ça remonte !


n Vous avez l'image d'un entraîneur fair-play qui ne se prend pas trop la tête. Est-elle exacte ? Le monde pro a beaucoup évolué et le rôle de l'entraîneur aussi. Maintenant, c'est 60 à 70 % de la gestion des hommes. Il faut aussi être bon dans la com'. Vivons heureux, vivons caché, c'est fini. Après, il y a une rigueur indispensable à avoir car il n'y a pas de place pour les doux rêveurs qui sont vite rattrapés par la réalité des résultats. Mais cela n'empêche pas de conserver de la convivialité. Pour moi, elle est indispensable.


n C'est pour cela que vous avez offert un bouquet de fleurs à Corinne Diacre (l'entraîneuse de Clermont) lors de la première journée ? Corinne, je la connais. Elle est de là-haut (du Nord) comme moi. C'était une marque de bienvenue de la part du club de Brest mais aussi des entraîneurs pros. En plus, c'était le jour de son anniversaire. Il y a eu des fleurs mais pas de cadeaux !


Par Patrick Paumier



La suite ►

L'entraîneur de Brest reste méfiant avant d'affronter l'US Orléans ... - La République du Centre

0 comments

Entraîneur expérimenté, Alex Dupont est revenu à la tête du Stade Brestois la saison dernière. Il ne cache pas ses ambitions mais aussi son respect pour l'US Orléans, avant le match de demain, au stade de La Source. Toujours avec son franc-parler.



Entraîneur expérimenté, Alex Dupont est revenu à la tête du Stade Brestois la saison dernière. Il ne cache pas ses ambitions mais aussi son respect pour l'US Orléans, avant le match de demain, au stade de La Source. Toujours avec son franc-parler.


n Avec une victoire (Clermont) et deux nuls (Niort et Angers), êtes-vous satisfait de votre début de saison ? Oui, c'est bon dans le contenu, un peu moins au niveau des points. Il nous manque les deux que l'on aurait dû prendre contre Angers car on fait vraiment une excellente production.


« Il y a eu

des fleurs

mais pas

de cadeaux ! »

n Vous êtes donc à la hauteur de l'étiquette d'équipe ambitieuse souvent collée à Brest en début de saison… On a gardé une bonne base de l'effectif. Ça aide beaucoup pour bien démarrer. Après, il faut tenir la route. La saison dernière, on avait fait un championnat à deux vitesses. La première partie n'avait pas été très bonne mais sur le retour, on est à la première place avec Caen. On est donc sur une dynamique.


n Peut-on vous placer parmi les favoris ? Dans ce championnat encore plus homogène que les saisons passées, personne ne peut dire qui va monter et qui va descendre aussi. Disons que l'on fait partie des quinze favoris ! On veut jouer pour monter mais est-ce que l'on y arrivera ? Le but, c'est d'abord de pérenniser le club en L2.


n Comment abordez-vous ce match contre l'US Orléans ? Orléans, c'est l'équipe de ce début de saison. Mais ce n'est pas une surprise pour moi. On n'est pas champion de National par hasard. Cela veut dire qu'il y a de la qualité et du travail. En plus, l'effectif a peu bougé. Il y a donc du dynamisme, de l'enthousiasme, de la fraîcheur aussi. J'ai vu le match contre Sochaux et j'ai lu le rapport de celui contre Auxerre, c'est costaud.


n On a fouillé les archives et on a retrouvé une trace de votre venue au stade de La Source. Est-ce que vous vous en souvenez ? Attendez… Oui, je crois… J'étais entraîneur de Dunkerque. Je ne sais plus l'année exacte mais je crois que l'on avait fait 0-0, non ?


n Exact, c'était en 1991-1992. Oui, la dernière saison d'Orléans chez les pros. Ça remonte !


n Vous avez l'image d'un entraîneur fair-play qui ne se prend pas trop la tête. Est-elle exacte ? Le monde pro a beaucoup évolué et le rôle de l'entraîneur aussi. Maintenant, c'est 60 à 70 % de la gestion des hommes. Il faut aussi être bon dans la com'. Vivons heureux, vivons caché, c'est fini. Après, il y a une rigueur indispensable à avoir car il n'y a pas de place pour les doux rêveurs qui sont vite rattrapés par la réalité des résultats. Mais cela n'empêche pas de conserver de la convivialité. Pour moi, elle est indispensable.


n C'est pour cela que vous avez offert un bouquet de fleurs à Corinne Diacre (l'entraîneuse de Clermont) lors de la première journée ? Corinne, je la connais. Elle est de là-haut (du Nord) comme moi. C'était une marque de bienvenue de la part du club de Brest mais aussi des entraîneurs pros. En plus, c'était le jour de son anniversaire. Il y a eu des fleurs mais pas de cadeaux !


Par Patrick Paumier



La suite ►

Orléans : Un attaquant de L2 près de s'engager - Foot National

0 comments

mercredi 20 août 2014 - Clément Michel - Réagir à cet article




Compétition › Ligue 2


Clubs › Orléans


Joueurs › Benmeziane Samir


Pays › France



Avec des débuts plutôt encourageants en Ligue 2, Orléans souhaite encore se renforcer, notamment dans le secteur offensif. Libre depuis deux jours après sa résiliation avec Nîmes, l'attaquant Samir Benmeziane devrait s'engager avec la formation d'Olivier Frappolli, selon Football365. Meilleur buteur nîmois la saison passée (11 buts) pour sa première année en L2, Benmeziane pourrait apporter son sens du but à Orléans. A suivre.


Orléans : Les infos transferts et mercato





Talents Foot National : Les talents du football amateur choisis chaque journée par les coachs



La suite ►

L'entraîneur de Brest reste méfiant avant d'affronter l'US Orléans ... - La République du Centre

0 comments

Entraîneur expérimenté, Alex Dupont est revenu à la tête du Stade Brestois la saison dernière. Il ne cache pas ses ambitions mais aussi son respect pour l'US Orléans, avant le match de demain, au stade de La Source. Toujours avec son franc-parler.



Entraîneur expérimenté, Alex Dupont est revenu à la tête du Stade Brestois la saison dernière. Il ne cache pas ses ambitions mais aussi son respect pour l'US Orléans, avant le match de demain, au stade de La Source. Toujours avec son franc-parler.


n Avec une victoire (Clermont) et deux nuls (Niort et Angers), êtes-vous satisfait de votre début de saison ? Oui, c'est bon dans le contenu, un peu moins au niveau des points. Il nous manque les deux que l'on aurait dû prendre contre Angers car on fait vraiment une excellente production.


« Il y a eu

des fleurs

mais pas

de cadeaux ! »

n Vous êtes donc à la hauteur de l'étiquette d'équipe ambitieuse souvent collée à Brest en début de saison… On a gardé une bonne base de l'effectif. Ça aide beaucoup pour bien démarrer. Après, il faut tenir la route. La saison dernière, on avait fait un championnat à deux vitesses. La première partie n'avait pas été très bonne mais sur le retour, on est à la première place avec Caen. On est donc sur une dynamique.


n Peut-on vous placer parmi les favoris ? Dans ce championnat encore plus homogène que les saisons passées, personne ne peut dire qui va monter et qui va descendre aussi. Disons que l'on fait partie des quinze favoris ! On veut jouer pour monter mais est-ce que l'on y arrivera ? Le but, c'est d'abord de pérenniser le club en L2.


n Comment abordez-vous ce match contre l'US Orléans ? Orléans, c'est l'équipe de ce début de saison. Mais ce n'est pas une surprise pour moi. On n'est pas champion de National par hasard. Cela veut dire qu'il y a de la qualité et du travail. En plus, l'effectif a peu bougé. Il y a donc du dynamisme, de l'enthousiasme, de la fraîcheur aussi. J'ai vu le match contre Sochaux et j'ai lu le rapport de celui contre Auxerre, c'est costaud.


n On a fouillé les archives et on a retrouvé une trace de votre venue au stade de La Source. Est-ce que vous vous en souvenez ? Attendez… Oui, je crois… J'étais entraîneur de Dunkerque. Je ne sais plus l'année exacte mais je crois que l'on avait fait 0-0, non ?


n Exact, c'était en 1991-1992. Oui, la dernière saison d'Orléans chez les pros. Ça remonte !


n Vous avez l'image d'un entraîneur fair-play qui ne se prend pas trop la tête. Est-elle exacte ? Le monde pro a beaucoup évolué et le rôle de l'entraîneur aussi. Maintenant, c'est 60 à 70 % de la gestion des hommes. Il faut aussi être bon dans la com'. Vivons heureux, vivons caché, c'est fini. Après, il y a une rigueur indispensable à avoir car il n'y a pas de place pour les doux rêveurs qui sont vite rattrapés par la réalité des résultats. Mais cela n'empêche pas de conserver de la convivialité. Pour moi, elle est indispensable.


n C'est pour cela que vous avez offert un bouquet de fleurs à Corinne Diacre (l'entraîneuse de Clermont) lors de la première journée ? Corinne, je la connais. Elle est de là-haut (du Nord) comme moi. C'était une marque de bienvenue de la part du club de Brest mais aussi des entraîneurs pros. En plus, c'était le jour de son anniversaire. Il y a eu des fleurs mais pas de cadeaux !


Par Patrick Paumier



La suite ►

Orléans : Un attaquant de L2 près de s'engager - Foot National

0 comments

mercredi 20 août 2014 - Clément Michel - Réagir à cet article




Compétition › Ligue 2


Clubs › Orléans


Joueurs › Benmeziane Samir


Pays › France



Avec des débuts plutôt encourageants en Ligue 2, Orléans souhaite encore se renforcer, notamment dans le secteur offensif. Libre depuis deux jours après sa résiliation avec Nîmes, l'attaquant Samir Benmeziane devrait s'engager avec la formation d'Olivier Frappolli, selon Football365. Meilleur buteur nîmois la saison passée (11 buts) pour sa première année en L2, Benmeziane pourrait apporter son sens du but à Orléans. A suivre.


Orléans : Les infos transferts et mercato





Talents Foot National : Les talents du football amateur choisis chaque journée par les coachs



La suite ►

L'entraîneur de Brest reste méfiant avant d'affronter l'US Orléans ... - La République du Centre

0 comments

Entraîneur expérimenté, Alex Dupont est revenu à la tête du Stade Brestois la saison dernière. Il ne cache pas ses ambitions mais aussi son respect pour l'US Orléans, avant le match de demain, au stade de La Source. Toujours avec son franc-parler.



Entraîneur expérimenté, Alex Dupont est revenu à la tête du Stade Brestois la saison dernière. Il ne cache pas ses ambitions mais aussi son respect pour l'US Orléans, avant le match de demain, au stade de La Source. Toujours avec son franc-parler.


n Avec une victoire (Clermont) et deux nuls (Niort et Angers), êtes-vous satisfait de votre début de saison ? Oui, c'est bon dans le contenu, un peu moins au niveau des points. Il nous manque les deux que l'on aurait dû prendre contre Angers car on fait vraiment une excellente production.


« Il y a eu

des fleurs

mais pas

de cadeaux ! »

n Vous êtes donc à la hauteur de l'étiquette d'équipe ambitieuse souvent collée à Brest en début de saison… On a gardé une bonne base de l'effectif. Ça aide beaucoup pour bien démarrer. Après, il faut tenir la route. La saison dernière, on avait fait un championnat à deux vitesses. La première partie n'avait pas été très bonne mais sur le retour, on est à la première place avec Caen. On est donc sur une dynamique.


n Peut-on vous placer parmi les favoris ? Dans ce championnat encore plus homogène que les saisons passées, personne ne peut dire qui va monter et qui va descendre aussi. Disons que l'on fait partie des quinze favoris ! On veut jouer pour monter mais est-ce que l'on y arrivera ? Le but, c'est d'abord de pérenniser le club en L2.


n Comment abordez-vous ce match contre l'US Orléans ? Orléans, c'est l'équipe de ce début de saison. Mais ce n'est pas une surprise pour moi. On n'est pas champion de National par hasard. Cela veut dire qu'il y a de la qualité et du travail. En plus, l'effectif a peu bougé. Il y a donc du dynamisme, de l'enthousiasme, de la fraîcheur aussi. J'ai vu le match contre Sochaux et j'ai lu le rapport de celui contre Auxerre, c'est costaud.


n On a fouillé les archives et on a retrouvé une trace de votre venue au stade de La Source. Est-ce que vous vous en souvenez ? Attendez… Oui, je crois… J'étais entraîneur de Dunkerque. Je ne sais plus l'année exacte mais je crois que l'on avait fait 0-0, non ?


n Exact, c'était en 1991-1992. Oui, la dernière saison d'Orléans chez les pros. Ça remonte !


n Vous avez l'image d'un entraîneur fair-play qui ne se prend pas trop la tête. Est-elle exacte ? Le monde pro a beaucoup évolué et le rôle de l'entraîneur aussi. Maintenant, c'est 60 à 70 % de la gestion des hommes. Il faut aussi être bon dans la com'. Vivons heureux, vivons caché, c'est fini. Après, il y a une rigueur indispensable à avoir car il n'y a pas de place pour les doux rêveurs qui sont vite rattrapés par la réalité des résultats. Mais cela n'empêche pas de conserver de la convivialité. Pour moi, elle est indispensable.


n C'est pour cela que vous avez offert un bouquet de fleurs à Corinne Diacre (l'entraîneuse de Clermont) lors de la première journée ? Corinne, je la connais. Elle est de là-haut (du Nord) comme moi. C'était une marque de bienvenue de la part du club de Brest mais aussi des entraîneurs pros. En plus, c'était le jour de son anniversaire. Il y a eu des fleurs mais pas de cadeaux !


Par Patrick Paumier



La suite ►

Orléans : Un attaquant de L2 près de s'engager - Foot National

0 comments

mercredi 20 août 2014 - Clément Michel - Réagir à cet article




Compétition › Ligue 2


Clubs › Orléans


Joueurs › Benmeziane Samir


Pays › France



Avec des débuts plutôt encourageants en Ligue 2, Orléans souhaite encore se renforcer, notamment dans le secteur offensif. Libre depuis deux jours après sa résiliation avec Nîmes, l'attaquant Samir Benmeziane devrait s'engager avec la formation d'Olivier Frappolli, selon Football365. Meilleur buteur nîmois la saison passée (11 buts) pour sa première année en L2, Benmeziane pourrait apporter son sens du but à Orléans. A suivre.


Orléans : Les infos transferts et mercato





Talents Foot National : Les talents du football amateur choisis chaque journée par les coachs



La suite ►
 

Copyright © Orléans Hub Design by O Pregador | Blogger Theme by Blogger Template de luxo | Politique de confidentialité