Wednesday, July 23, 2014

Orléans : Maah attendu - France Info

0 comments

Foot par media365.fr mercredi 23 juillet 2014 19:45, mis à jour le mercredi 23 juillet 2014 à 19h48


Orléans : Maah attendu



Formé à Laval, Robert Maah s’apprête à retrouver la France et le championnat de Ligue 2. D’après la rep.fr, l’attaquant franco-camerounais de 29 ans qui avait quitté les Tangos à l’âge de 18 ans pour embrasser une carrière en Italie (Bari, Côme, Cittadella) serait sur le point de s’engager en faveur de l’US Orléans, promu en Ligue 2.

Né à Paris et passé également par la Belgique (Mouscron), Maah se serait mis d’accord avec le club du Loiret et devrait signer jeudi son contrat. La saison dernière, la probable nouvelle recrue offensive de l’USO évoluait au FC Cluj, en Roumanie.





La suite ►

Présentation Ligue 2 2014-2015 : Orléans (2/20) - Foot National

0 comments

mercredi 23 juillet 2014 - Alexandre Chochois - Réagir à cet article



Julien Cordonnier, le directeur sportif de l'US Orléans, a répondu à nos questions.



Deuxième étape de notre tour des clubs de Ligue 2 en ce mercredi après-midi. Nouveau promu à l'honneur, l'US Orléans, au travers de l'interview de son directeur sportif, Julien Cordonnier. Entretien exclusif.



Compétition › Ligue 2


Clubs › Orléans


Pays › France



Foot-National.com : Bonjour Julien, tout d'abord, revenons sur la saison écoulée qui, on l'imagine, aura laissé un souvenir mémorable à l'US Orléans. Quel est votre regard sur la performance réalisée par vos joueurs ?


Julien Cordonnier (Directeur Sportif, US Orléans) : J'avais déjà vécu cela avec le Clermont-Foot, en qualité de joueur. C'est quelque chose de superbe, le fruit d'une aventure humaine extraordinaire. Nous avons réalisé une saison très aboutie. Paradoxalement, le budget et l'effectif étaient moins importants, mais nous avons opté pour une autre politique de club, avec l'accent mis sur la qualité. Globalement, on a été épargné par les blessures, et pratiqué un beau football avec seulement trois défaites, ce qui est très satisfaisant.


Quelles peuvent être vos ambitions en tant que récent promu en Ligue 2, outre un maintien le plus rapide possible ?


C'est effectivement l'objectif prioritaire, le maintien, rapide de préférence. On a su conserver une ossature forte, et recruter quelques éléments ayant connu la Ligue 2 voire la Ligue 1. Mais le football était plus ou moins en sommeil depuis vingt ans à Orléans, il ne faut donc pas brûler les étapes. Là, on passe dans une autre dimension, les changements sont très importants. Mais l'intégration des nouveaux a été rapide et les matches amicaux intéressants, on peut donc être certes prudent, mais confiant, aussi.


Vous évoquiez le recrutement. Avec un avis favorable de la DNCG dès le début du mois de juillet, votre mercato a été plutôt rapide. D'autres renforts sont-ils attendus ?


Comme je le disais, notre ambition première était de garder une base solide de joueurs déjà présents. Puis le premier passage, défavorable, devant la DNCG, a quelque peu freiné les négociations avec les recrues, mais tout est rentré dans l'ordre assez rapidement. Un élément à vocation offensive doit nous rejoindre dans la soirée, puis une dernière recrue devrait arriver d'ici quelque temps, afin de boucler notre mercato estival.


Enfin, on sait que le stade de la Source subit de véritables transformations depuis quelques semaines. Tout le monde sera prêt pour la reprise, en temps voulu ?


En effet, les travaux sont considérables. L'objectif de la Ville est que tout soit opérationnel à l'occasion de notre premier match à domicile, début août. Une tribune supplémentaire a notamment été installée, il a fallu se mettre en conformité avec les besoins du monde professionnel. On espère aussi récupérer une partie de la fameuse Licence Clubs. Plus globalement, l'USO va tenter de prouver qu'elle peut devenir une habituée de la Ligue 2. On ne sera pas favori donc pourquoi pas créer la surprise. Une chose est sûre, nous aurons encore de l'ambition cette saison.


Talents Foot National : Les talents du football amateur choisis chaque journée par les coachs



La suite ►

L'US Orléans et le Tours FC n'ont pu se départager (1-1), hier soir à ... - La République du Centre

0 comments

Comme face à Auxerre samedi, les Orléanais ont dominé, hier, les Tourangeaux aux points sans parvenir à l’emporter (1-1) devant un public enthousiaste et nombreux.



Ça sent bon la reprise… et la Ligue 2


À moins de deux semaines du coup d'envoi de la saison, l'engouement, né de la montée en Ligue 2, ne semble pas s'être estompé. Bien au contraire. Hier, le stade Maurice Dubreuil, à Beaugency, avait fait le plein pour accueillir les Orléanais pour leur avant dernier match de préparation face à Tours. Plus de mille spectateurs ! Ils n'allaient pas être déçus.


Dominateurs dans le jeu, les Orléanais s'installaient dans le camp tourangeau. Un temps fort qui allait durer une bonne vingtaine de minutes où Louisy-Daniel se procuraient quelques opportunités sans pour autant les concrétiser (17 e, 26 e). « Mon regret, c'est qu'on n'a pas marqué à ce moment-là », expliquait Olivier Frapolli, l'entraîneur de l'USO.


Une magnifique volée

Car fort de leur expérience de la Ligue 2, même si l'équipe tourangelle est fortement rajeunie, elle allait peu à peu rééquilibrer les choses et profitait de coup-francs pour porter le danger devant la cage de Balijon. Le premier de Khaoui passait juste devant le but (29 e) alors que, sur le second, il décalait Adnane. La frappe de ce dernier trouvait les gants de Balijon (36 e). Entre ces deux occasions, les esprits s'étaient échauffés. Comme pour un vrai derby, cela promet d'être explosif lorsque les deux équipes se retrouveront du côté de la Vallée du Cher, le 19 septembre prochain.


La folie de la jeunesse

À la reprise, Puyo rappelait à tous la précision de son pied gauche. D'abord, sa frappe enroulée prenait la direction de la lucarne droite mais Salles, le gardien du TFC, veillait (47 e). Puis, il centrait pour Arnaud, qui ouvrait la marque d'une magnifique reprise de volée (1-0, 55 e). Malheureusement, les Tourangeaux égalisaient sur un tir de Khaoui suite à un ballon mal dégagé (1-1, 62 e).


Malgré un turnover important, l'équipe orléanaise ne baissait pas de pied, elle allait même être gagnée par la folie. Emportée par la fougue de ses jeunes, la troupe d'Olivier Frapolli finissait en boulet de canon. Koita avait même le ballon de la gagne dans les ultimes minutes mais le gardien était plus prompt. « On dépense beaucoup d'énergie pour pas beaucoup d'efficacité », concluait le coach orléanais.


LA FICHE


À Beaugency, US Orléans et Tours FC, 1-1 (0-0). Arbitres : M. Le Texier. Plus de 1.000 spectateurs.


Buts. Pour l'US Orléans : Arnaud (55 e) ; pour le Tours FC : Khaoui (62 e).


Avertissements. Pour l'US Orléans : Elissalde (61 e).


US Orléans. Balijon - Pinaud, Brillault (Ponroy, 54 e), Abdoulaye (Delonglée, 45 e), Tomas - Arnaud (Porteria, 71 e), Elissalde (Youssouf, 81 e), Loriot (Darcy, 78 e), Puyo (Ligoule, 60 e) - Glombard (Koita, 45 e), Louisy-Daniel (Seidou, 60 e).


Sandrine Hateau



La suite ►

Tirage au sort pour la filière STAPS : épinglée, l'université d'Orléans ... - La République du Centre

0 comments

Le rapport de l’UNEF, et ses « universités hors-la-loi », fait parler de lui. L’université d’Orléans, citée une fois, tend à nuancer ses conclusions.



Epinglée, l'université d'Orléans répond


Comme chaque année, le rapport de l'Union Nationale des étudiants de France (UNEF) fait l'effet d'une petite bombe au sein du monde universitaire. Le campus d'Orléans s'y retrouve épinglé. Cependant, les conclusions du syndicat sont à nuancer, selon les responsables de l'établissement.


Le rapport de l'UNEF, c'est un dossier d'une trentaine de pages, dénonçant les irrégularités commises par les universités françaises au cours de l'année écoulée. Le principal syndicat étudiant y cite le campus d'Orléans une fois, et certains points de la politique de l'établissement d'enseignement supérieur local peuvent être assimilés à des pratiques dénoncées.


Tirage au sort à l'entrée de STAPS

Jean-Marc Zaninetti, vice-président Formation de l'université, tend à réfuter ce rapport et soulève « un problème de conception et de compréhension de l'enseignement supérieur ». Il ajoute que les auteurs s'appuient sur « la surenchère démagogique ». Avant d'expliquer les choix de l'établissement.


La filière STAPS (Sciences et techniques des activités physiques et sportives) a mis en place une sélection sous la forme d'un tirage au sort pour la rentrée prochaine. Un système dénoncé par le rapport de l'UNEF, qui accuse l'université d'être responsable « d'une véritable remise en cause de l'accès de tous les bacheliers à la formation de leurs choix » à travers « la mise en place de capacités d'accueil ». L'UNEF cite un article du code de l'éducation : « Le premier cycle est ouvert à tous les titulaires du baccalauréat. »


L'université se défend. Si un tirage au sort est mis en place, c'est que le nombre d'inscription en STAPS a énormément augmenté ces dernières années, passant de 500 à 633 en l'espace de cinq ans. La filière ne peut pas faire face à cette demande, « des contraintes de capacité, d'étude et d'hygiène » l'empêchant de répondre favorablement à toutes les demandes. L'université n'a pas les moyens d'élargir sa capacité d'accueil. Pour Jean-Marc Zaninetti, la question doit être retournée. « Ces effets de masse nationaux ont un effet déstructurant sur les débouchés de la filière. Les débouchés ne vont pas doubler. » De plus, il existe d'autres filières pour accéder à ces métiers.


Toujours dans le domaine sportif, l'inscription au département des activités physiques et d'expression (DAPS) devient payante. Il a pour mission de proposer des activités physiques et sportives aux étudiants et au personnel de l'université, ainsi que l'enseignement et l'animation des activités physiques sportives et d'expression (APSE).


Les frais de sport

Payante jusqu'en 2005, l'inscription était redevenue gratuite… jusqu'à cette année. À compter de la rentrée, tout étudiant souhaitant s'inscrire en DAPS devra s'acquitter d'une somme de 20 €. La fac d'Orléans ne fait pas figure d'exception quant aux problèmes financiers qui ont fait leur apparition depuis le passage à l'autonomie des universités.


Le rapport de l'UNEF dénonce les universités dont les frais de sports participent à la validation d'une unité d'enseignement (UE). Cependant, à Orléans, pour valider une UE, l'étudiant pourra bénéficier d'un accès gratuit aux services sportifs.


En revanche, épinglée l'an dernier sur « la détérioration des conditions d'études » de par « une diminution de 10 % des heures d'enseignement », l'université affirme ne pas avoir reconduit cette mesure cette année. Il s'agissait d'une « décision budgétaire prise face à un problème ponctuel » explique Jean-Marc Zaninetti.


Anaïs Petit



La suite ►

US Orléans (L2) - Tours FC (L2), à 18 h 30, aujourd'hui, à ... - La République du Centre

0 comments

En attendant de savoir où les Orléanais se déplaceront pour la première journée de L2, à Sochaux ou Lens, ils défieront, ce soir, à Beaugency, le Tours FC. Pour leur cinquième match de préparation.



À moins de deux semaines de la reprise du championnat, c'est toujours l'incertitude qui plane au-dessus de la tête de l'US Orléans. Où l'équipe orléanaise se déplacera-t-elle pour ses débuts en Ligue 2 ? À Sochaux ou Lens ? Rien n'est encore sûr mais le ciel lensois s'est encore assombri dimanche quand Gervais Martel, le président délégué du RC Lens, a annoncé que les 10 millions d'euros attendus de l'actionnaire Hafiz Mammadov par la DNCG, la direction nationale du contrôle de gestion, n'arriveront pas.


Le club lensois n'avait aucunement l'envie de baisser les bras et il a de ce fait saisi le CNOSF, hier, où Gervais Martel présentera son plan B : un budget réduit à 38 millions. Maître Jean-Jacques Bertrand, l'avocat qui a conseillé Luzenac, se montrait peu confiant : « On ne peut plus apporter d'éléments nouveaux après la commission d'appel de la DNCG. » Donc il paraît difficilement concevable que le nouveau budget lensois soit accepté. De plus, il est de plus en plus probable qu'Antoine Kombouaré, le coach sang et or qui a séché jusque-là l'entraînement, mette fin à son aventure lensoise, exaspéré par toutes ces affaires. Certains joueurs seraient aussi prêts à lui emboîter le pas. On parle d'un départ du gardien Aréola à Bastia. « On suit l'actualité », confie Olivier Frapolli, l'entraîneur de l'USO, visiblement lassé de cette situation. « Peut-être que l'on ne connaîtra notre adversaire que quelques jours avant notre déplacement. On est l'USO, on ne peut pas se permettre de ne pas superviser l'adversaire. On a envie de savoir… On pourrait en plus se retrouver avec une Ligue 2 à 21 clubs. Cela veut dire une descente et deux matches de plus. Ce n'est pas simple ! »


Quelques pépins physiques

Malgré toutes ces incertitudes, l'USO poursuit sa préparation face au Tours FC et là, non plus, les choses ne se passent pas comme prévu. Abdoulaye est incertain suite à un choc face à Auxerre, Mendy est d'ores et déjà forfait (début de pubalgie) et Loval-Landré sera ménagé. « On avait prévu ces deux matches pour offrir plus d'une mi-temps à chaque joueur afin d'amener le maximum de garçons à 90 minutes. Malheureusement, avec les blessés, on va être obligé de refaire jouer certains joueurs. »


è Pratique. US Orléans - Tours FC, ce soir à 18 h 30 au stade Maurice Dubreuil à Beaugency. Entrée gratuite.


Match amical

de l'US Orléans


Samedi 26 juillet (18 h 30). US Orléans - UNFP, à Olivet.


Sandrine Hateau



La suite ►

Orléans : Maah attendu - France Info

0 comments

Foot par media365.fr mercredi 23 juillet 2014 19:45, mis à jour le mercredi 23 juillet 2014 à 19h48


Orléans : Maah attendu



Formé à Laval, Robert Maah s’apprête à retrouver la France et le championnat de Ligue 2. D’après la rep.fr, l’attaquant franco-camerounais de 29 ans qui avait quitté les Tangos à l’âge de 18 ans pour embrasser une carrière en Italie (Bari, Côme, Cittadella) serait sur le point de s’engager en faveur de l’US Orléans, promu en Ligue 2.

Né à Paris et passé également par la Belgique (Mouscron), Maah se serait mis d’accord avec le club du Loiret et devrait signer jeudi son contrat. La saison dernière, la probable nouvelle recrue offensive de l’USO évoluait au FC Cluj, en Roumanie.





La suite ►

Présentation Ligue 2 2014-2015 : Orléans (2/20) - Foot National

0 comments

mercredi 23 juillet 2014 - Alexandre Chochois - Réagir à cet article



Julien Cordonnier, le directeur sportif de l'US Orléans, a répondu à nos questions.



Deuxième étape de notre tour des clubs de Ligue 2 en ce mercredi après-midi. Nouveau promu à l'honneur, l'US Orléans, au travers de l'interview de son directeur sportif, Julien Cordonnier. Entretien exclusif.



Compétition › Ligue 2


Clubs › Orléans


Pays › France



Foot-National.com : Bonjour Julien, tout d'abord, revenons sur la saison écoulée qui, on l'imagine, aura laissé un souvenir mémorable à l'US Orléans. Quel est votre regard sur la performance réalisée par vos joueurs ?


Julien Cordonnier (Directeur Sportif, US Orléans) : J'avais déjà vécu cela avec le Clermont-Foot, en qualité de joueur. C'est quelque chose de superbe, le fruit d'une aventure humaine extraordinaire. Nous avons réalisé une saison très aboutie. Paradoxalement, le budget et l'effectif étaient moins importants, mais nous avons opté pour une autre politique de club, avec l'accent mis sur la qualité. Globalement, on a été épargné par les blessures, et pratiqué un beau football avec seulement trois défaites, ce qui est très satisfaisant.


Quelles peuvent être vos ambitions en tant que récent promu en Ligue 2, outre un maintien le plus rapide possible ?


C'est effectivement l'objectif prioritaire, le maintien, rapide de préférence. On a su conserver une ossature forte, et recruter quelques éléments ayant connu la Ligue 2 voire la Ligue 1. Mais le football était plus ou moins en sommeil depuis vingt ans à Orléans, il ne faut donc pas brûler les étapes. Là, on passe dans une autre dimension, les changements sont très importants. Mais l'intégration des nouveaux a été rapide et les matches amicaux intéressants, on peut donc être certes prudent, mais confiant, aussi.


Vous évoquiez le recrutement. Avec un avis favorable de la DNCG dès le début du mois de juillet, votre mercato a été plutôt rapide. D'autres renforts sont-ils attendus ?


Comme je le disais, notre ambition première était de garder une base solide de joueurs déjà présents. Puis le premier passage, défavorable, devant la DNCG, a quelque peu freiné les négociations avec les recrues, mais tout est rentré dans l'ordre assez rapidement. Un élément à vocation offensive doit nous rejoindre dans la soirée, puis une dernière recrue devrait arriver d'ici quelque temps, afin de boucler notre mercato estival.


Enfin, on sait que le stade de la Source subit de véritables transformations depuis quelques semaines. Tout le monde sera prêt pour la reprise, en temps voulu ?


En effet, les travaux sont considérables. L'objectif de la Ville est que tout soit opérationnel à l'occasion de notre premier match à domicile, début août. Une tribune supplémentaire a notamment été installée, il a fallu se mettre en conformité avec les besoins du monde professionnel. On espère aussi récupérer une partie de la fameuse Licence Clubs. Plus globalement, l'USO va tenter de prouver qu'elle peut devenir une habituée de la Ligue 2. On ne sera pas favori donc pourquoi pas créer la surprise. Une chose est sûre, nous aurons encore de l'ambition cette saison.


Talents Foot National : Les talents du football amateur choisis chaque journée par les coachs



La suite ►
 

Copyright © Orléans Hub Design by O Pregador | Blogger Theme by Blogger Template de luxo | Politique de confidentialité