Wednesday, November 26, 2014

PARIS-ORLEANS : Un premier semestre 2014/2015 satisfaisant - Trading Sat

0 comments
tradingsat

A lire aussi



(CercleFinance.com) - Très bonne performance pour Paris Orléans au titre de son premier semestre 2014/2015. Un an après avoir accusé une perte de treize millions d'euros représentant 19 cents par action, le groupe a en effet enregistré un bénéfice net part du groupe de 79 millions d'euros, soit 1,15 euro par titre.


Son résultat d'exploitation a quant à lui été multiplié par près de trois à 147 millions d'euros et le résultat avant impôt a bondi de 408% à 173 millions.


Pas en reste, les revenus ont pour leur part grimpé de 37% en glissement annuel pour s'établir à 673 millions d'euros. Ils ont crû de 38% dans le 'Conseil financier' (+26% dans le conseil en fusions et acquisitions, et +64% dans le conseil en financement) et de 8% dans la Banque privée et la gestion d'actifs (avec des actifs de gestion en augmentation de 14% à 45,2 milliards d'euros en raison de l'appréciation des marchés et d'une collecte nette positive à 2,1 milliards d'euros).


Paris Orléans a par ailleurs vu ses revenus du Capital investissement et dette privée progresser substantiellement à 88 millions d'euros grâce à des gains nets sur investissements et des dividendes plus élevés.


'Nous opérons dans un environnement économique qui demeure incertain, mais notre groupe reste bien placé pour appréhender la volatilité de nos marchés et générer une performance pérenne sur le long terme', se sont félicité Nigel Higgins et Oliver Pécoux, directeurs généraux du groupe.


Même si les revenus du conseil financier devraient continuer de bénéficier d'une bonne dynamique au second semestre 2014/2015, leur niveau pourrait être inférieur à celui du premier, a cependant tempéré Paris Orléans qui, face à la persistance des incertitudes sur le plan économique, reconnaît qu'il est 'difficile d'anticiper les perspectives à moyen terme en matière de fusions et acquisitions'.


L'activité de Capital investissement et dette privée continuera de son côté d'exploiter les opportunités d'investissement et de cession d'actifs. Toutefois, les bénéfices issus des opérations de cession au second semestre 2014/2015 n'atteindront pas les niveaux exceptionnels du premier semestre, a également prévenu le groupe.


Pour autant, Paris Orléans dit rester confiant concernant sa capacité à assurer à ses actionnaires des rendements encore plus solides sur le long terme.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Attention ! Recevez nos « alertes push » en temps réel à chaque information sur PARIS-ORLEANS grâce à notre application TradingSat Bourse.

Vous suivez cette action ?Recevez toutes ses infos en temps réel :


je donne mon avis

La suite ►

DeMarcus Cousins prend sa revanche sur Anthony Davis à New ... - Basket Infos

0 comments

DeMarcus Cousins (22 points à 8/18, 12 rebonds, 5 passes et 3 interceptions) fait la loi partout où il passe actuellement. Candidat au titre de MVP ou pas, Anthony Davis (14 points à 4/12, 9 rebonds et 2 contres) a souffert cette nuit dans la défaite des Pelicans (7V-6D) 99-89 face aux Kings (9V-5D). Il y a un peu plus d’une semaine, c’était lui qui sortait vainqueur de son duel avec 28 points et 9 rebonds à Sacramento.


Une troisième victoire consécutive pour Sacramento, qui a également vu Omri Casspi inscrire 22 points pour sa première titularisation en l’absence de Rudy Gay, blessé. Les Kings jouaient de leur côté sans Darren Collison, également blessé (quadriceps). Ramon Sessions l’a remplacé et termine à 15 points et 6 passes. Au passage, les Kings ont également perdu leur coach Mike Malone, éjecté dans le deuxième quart-temps pour avoir foncé au milieu du terrain afin de crier sur un arbitre.


Bien appliqués en défense, les Californiens limitent leurs adversaires à 41.8% aux tirs contre (48.1%) tout en provoquant 10 pertes de balles (17 points marqués grâce à ces dernières). Ils ne seront finalement inquiétés que dans le deuxième quart-temps, perdu 33-22. New Orleans était à côté de la plaque à 3-points (3/17), à l’image d’un Tyreke Evans à 0/3 malgré 22 points, 7 rebonds et 5 passes. Ryan Anderson ajoute 20 points mais les Pelicans concèdent trop de fautes (20/24 pour Sacramento sur la ligne des lancers-francs).


Sacramento se déplacera à Houston mercredi alors que les Pelicans affronteront Atlanta vendredi.


sacnewo



La suite ►

Paris Orléans renoue avec les profits au 1er semestre - Zonebourse.com

0 comments

Paris Orléans, holding du groupe Rothschild, a annoncé mardi avoir dégagé un résultat net positif au premier semestre de son exercice décalé 2013-2014, porté par une forte progression de ses activités de conseil financier et de gestion d'actifs.


La société précise cependant que ses résultats ont profité d'un "niveau élevé de cessions d'actifs au sein du portefeuille de capital investissement et dette privée" et avertit qu'ils seront "moins favorables" au second semestre.


Elle indique que ses revenus tirés du conseil financier pourraient ainsi être inférieurs au second semestre par rapport à ceux du premier et que les bénéfices issus des opérations de cession n'atteindront pas les "niveaux exceptionnels" de la première partie de l'année.


Paris Orléans a vu ses revenus semestriels grimper de 37% à 673 millions d'euros, dont une hausse de 38% pour les activités de conseil en fusions-acquisitions et de conseil en financement(à 412,9 millions d'euros) et de 43% pour la gestion d'actifs, la banque privée et le capital investissement ( à 243,0 millions d'euros).


Le résultat d'exploitation a progressé à 147 millions d'euros, contre 52 millions, et le résultat net part du groupe a atteint 79 millions d'euros, contre une perte de 13 millions un an auparavant.


"Face à la persistance des incertitudes sur le plan économique, il est difficile d'anticiper les perspectives à moyen terme en matière de fusions et acquisitions", indique la société, ajoutant rester concentrée sur "l'amélioration de sa rentabilité, la maîtrise de ses coûts et les synergies entre ses métiers". (Pascale Denis, édité par Juliette Rouillon)



La suite ►

L'élection Miss France coûte-t-elle trop chère à Orléans ? - Le Figaro

0 comments

LE SCAN TÉLÉ - Pour organiser la cérémonie de Miss France 2015 le 6 décembre prochain, la ville d'Orléans va débourser 400.000 euros. Une somme qui fait grincer les dents de quelques élus dans la région...



Quand on aime, on ne compte pas. Et comme Orléans aime visiblement ses Miss France, elle ne compte pas dans les dépenses pour recevoir les 33 prétendantes au titre de Miss France 2015 en vue de l'élection qui se tiendra le 6 décembre prochain dans la ville.


En effet, le journal La République du Centre révèle que le budget global de la ville pour cet événement s'élève à 400.000 euros. Comme toutes les villes organisant l'élection chaque année, la ville d'Orléans a signé une convention qui lie la collectivité à Endemol. Celle-ci prend en charge, à ses frais exclusifs, l'hébergement des candidates et des dix personnes les encadrant pour les dix-sept nuits que celles-ci passeront dans un hôtel 4 étoiles de la ville. Elle met également à dispostion le Zénith pendant une semaine, une salle de 500m2 pour les répétitions pendant seize jours, etc...


Si en contrepartie, Endemol s'engage à mettre en valeur la ville pendant toute la soirée de l'élection, le budget dépensé par la ville passe mal du côté de certains élus. Certains reprochent au maire Serge Gouard (UMP) d'accorder trop d'importance à cette cérémonie par rapport à d'autres événement locaux, comme le festival de jazz que celui-ci a tout simplement décidé de supprimer.


Mais dans les colonnes de La République du Centre, le maire s'agace de cette polémique: «Comparer les 400.000 € pour Miss France au coût d'Orléans'Jazz par exemple, c'est comparer des carottes et des navets! L'un est inscrit au budget 2014, l'autre au budget 2015. Qu'on me dise «On ne veut pas de Miss France» pour des raisons idéologiques, comme Dominique Tripet (conseillère municipale Front de gauche, ndlr), je le respecte, mais ça, c'est de la petite polémique initiée par les socialistes…»


Cette polémique autour de l'élection Miss France 2015 aurait pu en rester là si quelqu'un n'avait pas fait déclencher une nouvelle polémique: Serge Gouard, lui-même. Car cette fois, c'est le maire d'Orléans qui a tapé du poing sur la table face au comportement d'autres élus. Dans un communiqué, celui-ci a vivement critiqué la décision de la région Centre, présidé par le PS, qui ne lui verse que 7.000 euros de subvention pour l'organisation de la cérémonie Miss France.


Le maire d'Orléans dénonce un «coupe de com'» et reproche à la région de se faire «de la publicité sur le dos d'Orléans», puisque la région Centre va notamment s'offrir 200.000 euros de spots publicitaires au cours de la cérémonie Miss France diffusée par TF1.


Interrogée par La République du Centre sur le coût que représente l'organisation d'une élection Miss France pour une ville, Sylvie Tellier, présidente de la société Miss France, a confié: «Les villes sont libres de leur investissement, et elles s'y retrouvent. Ça dynamise l'hôtellerie, la restauration, pendant plusieurs semaines.» Mais pour créer une bonne ambiance entre les élus locaux, ça n'est pas toujours ça visiblement...



La suite ►

Tuesday, November 25, 2014

Paris Orléans: un premier semestre 2014/2015 satisfaisant. - Le Figaro

0 comments
Très bonne performance pour Paris Orléans au titre de son premier semestre 2014/2015. Un an après avoir accusé une perte de treize millions d'euros représentant 19 cents par action, le groupe a en effet enregistré un bénéfice net part du groupe de 79 millions d'euros, soit 1,15 euro par titre.

Son résultat d'exploitation a quant à lui été multiplié par près de trois à 147 millions d'euros et le résultat avant impôt a bondi de 408% à 173 millions.


Pas en reste, les revenus ont pour leur part grimpé de 37% en glissement annuel pour s'établir à 673 millions d'euros. Ils ont crû de 38% dans le 'Conseil financier' (+26% dans le conseil en fusions et acquisitions, et +64% dans le conseil en financement) et de 8% dans la Banque privée et la gestion d'actifs (avec des actifs de gestion en augmentation de 14% à 45,2 milliards d'euros en raison de l'appréciation des marchés et d'une collecte nette positive à 2,1 milliards d'euros).


Paris Orléans a par ailleurs vu ses revenus du Capital investissement et dette privée progresser substantiellement à 88 millions d'euros grâce à des gains nets sur investissements et des dividendes plus élevés.


'Nous opérons dans un environnement économique qui demeure incertain, mais notre groupe reste bien placé pour appréhender la volatilité de nos marchés et générer une performance pérenne sur le long terme', se sont félicité Nigel Higgins et Oliver Pécoux, directeurs généraux du groupe.


Même si les revenus du conseil financier devraient continuer de bénéficier d'une bonne dynamique au second semestre 2014/2015, leur niveau pourrait être inférieur à celui du premier, a cependant tempéré Paris Orléans qui, face à la persistance des incertitudes sur le plan économique, reconnaît qu'il est 'difficile d'anticiper les perspectives à moyen terme en matière de fusions et acquisitions'.


L'activité de Capital investissement et dette privée continuera de son côté d'exploiter les opportunités d'investissement et de cession d'actifs. Toutefois, les bénéfices issus des opérations de cession au second semestre 2014/2015 n'atteindront pas les niveaux exceptionnels du premier semestre, a également prévenu le groupe.


Pour autant, Paris Orléans dit rester confiant concernant sa capacité à assurer à ses actionnaires des rendements encore plus solides sur le long terme.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.



La suite ►

L'élection Miss France coûte-t-elle trop chère à Orléans ? - Le Figaro

0 comments

LE SCAN TÉLÉ - Pour organiser la cérémonie de Miss France 2015 le 6 décembre prochain, la ville d'Orléans va débourser 400.000 euros. Une somme qui fait grincer les dents de quelques élus dans la région...



Quand on aime, on ne compte pas. Et comme Orléans aime visiblement ses Miss France, elle ne compte pas dans les dépenses pour recevoir les 33 prétendantes au titre de Miss France 2015 en vue de l'élection qui se tiendra le 6 décembre prochain dans la ville.


En effet, le journal La République du Centre révèle que le budget global de la ville pour cet événement s'élève à 400.000 euros. Comme toutes les villes organisant l'élection chaque année, la ville d'Orléans a signé une convention qui lie la collectivité à Endemol. Celle-ci prend en charge, à ses frais exclusifs, l'hébergement des candidates et des dix personnes les encadrant pour les dix-sept nuits que celles-ci passeront dans un hôtel 4 étoiles de la ville. Elle met également à dispostion le Zénith pendant une semaine, une salle de 500m2 pour les répétitions pendant seize jours, etc...


Si en contrepartie, Endemol s'engage à mettre en valeur la ville pendant toute la soirée de l'élection, le budget dépensé par la ville passe mal du côté de certains élus. Certains reprochent au maire Serge Gouard (UMP) d'accorder trop d'importance à cette cérémonie par rapport à d'autres événement locaux, comme le festival de jazz que celui-ci a tout simplement décidé de supprimer.


Mais dans les colonnes de La République du Centre, le maire s'agace de cette polémique: «Comparer les 400.000 € pour Miss France au coût d'Orléans'Jazz par exemple, c'est comparer des carottes et des navets! L'un est inscrit au budget 2014, l'autre au budget 2015. Qu'on me dise «On ne veut pas de Miss France» pour des raisons idéologiques, comme Dominique Tripet (conseillère municipale Front de gauche, ndlr), je le respecte, mais ça, c'est de la petite polémique initiée par les socialistes…»


Cette polémique autour de l'élection Miss France 2015 aurait pu en rester là si quelqu'un n'avait pas fait déclencher une nouvelle polémique: Serge Gouard, lui-même. Car cette fois, c'est le maire d'Orléans qui a tapé du poing sur la table face au comportement d'autres élus. Dans un communiqué, celui-ci a vivement critiqué la décision de la région Centre, présidé par le PS, qui ne lui verse que 7.000 euros de subvention pour l'organisation de la cérémonie Miss France.


Le maire d'Orléans dénonce un «coupe de com'» et reproche à la région de se faire «de la publicité sur le dos d'Orléans», puisque la région Centre va notamment s'offrir 200.000 euros de spots publicitaires au cours de la cérémonie Miss France diffusée par TF1.


Interrogée par La République du Centre sur le coût que représente l'organisation d'une élection Miss France pour une ville, Sylvie Tellier, présidente de la société Miss France, a confié: «Les villes sont libres de leur investissement, et elles s'y retrouvent. Ça dynamise l'hôtellerie, la restauration, pendant plusieurs semaines.» Mais pour créer une bonne ambiance entre les élus locaux, ça n'est pas toujours ça visiblement...



La suite ►

Gordon absent plusieurs mois ? - Sport365.fr

0 comments

Nouveau coup dur pour Eric Gordon. Tout juste revenu de blessure, l’arrière des Pelicans a été touché à l’épaule gauche lors de la victoire (106-94) de New Orleans face au Jazz samedi. Les examens médicaux ont révélé qu’il souffrait d’une déchirure du labrum. La franchise de Lousiane n’a pas encore communiqué sur la durée de l’indisponibilité de son joueur mais, en général, ce type de blessure génère une absence comprise entre deux et quatre mois.


Pariez sur le foot - bwin vous offre 100€


Rédigé par Rédaction Sport365



La suite ►
 

Copyright © Orléans Hub Design by O Pregador | Blogger Theme by Blogger Template de luxo | Politique de confidentialité